Pollution : la planète est devenue la première victime de l’industrie textile

Publié par Martine Valo le 25/02/2020.

« Pas de mode sur une planète morte. » Samedi 15 février, à Londres, les défilés de la Fashion Week ont rencontré les pancartes hostiles d’Extinction Rebellion. La colossale industrie du vêtement est devenue une des cibles récurrentes de ces militants écologistes.

Si pour beaucoup, il demeure synonyme de séduction et de créativité, le secteur fait, pour d’autres, de plus en plus figure d’emblème de la mondialisation incontrôlée, de pollueur massif, de gaspilleur de ressources naturelles, le tout accompagné de conditions de travail indignes. Au nom de la protection de l’environnement, le Conseil suédois de la mode avait déjà annulé la fashion week de Stockholm en juillet 2019.