Se former ensemble pour un véritable Green New Deal

Publié par Raphaële Bidault-Waddington le 30/03/2020.


Raphaële Bidault-Waddington (Crédits : Maria Spera)

 Plutôt que de mettre leur personnel en chômage technique comme elles sont en train de le faire, les entreprises devraient plutôt écouler leur crédit de formation et profiter de ce moment de vide pour faire un pas de côté et préparer l’avenir. Ici peut naître une nouvelle phase de l’économie de l’immatériel, permettant tout à la fois prospérité, inclusion et véritable résilience environnementale. Par Raphaële Bidault-Waddington, prospectiviste et fondatrice du LIID Future Lab