Montres vintage et d’occasion : un marché plus sûr ?

Publié par Théophile Cacogne le 04/04/2020.

Que ce soit pour des achats en ligne ou en physique, les options qui permettent de limiter les risques d’arnaque au maximum sont de plus en plus nombreuses et accessibles. Voyons ce que l’on nous propose et ce qui semble être en phase de changement sur le marché de l’occasion pour les montres mécaniques de luxe ; oui, aujourd’hui on parle de montres mécaniques principalement et non pas de montres connectées.

En 2018, le groupe Richemont, qui possède les marques Cartier, Beaume et Mercier, IWC, A. Lange & Söhne, Panerai, Jaeger Lecoultre et j’en passe, a fait l’acquisition de la société gérant le site Watchfinder & Co. Il s’agissait déjà à l’époque de l’un des plus gros portails en ligne de vente de montres d’occasion en tout genre. Le site a été créé en 2002 en Grande-Bretagne et employait déjà 200 personnes au moment de l’acquisition.

En plus du site, Watchfinder & Co avait également ouvert des boutiques sur le sol anglais vendant elles aussi des montres d’occasion. Richemont possède donc une plateforme qui vend ses propres montres d’occasion, mais également celles des marques concurrentes.