4 règles simples pour réduire le gaspillage vestimentaire

Publié par Julie Boucher le 02/04/2020.

Le reportage « Qu’est-ce qui cloche dans nos vêtements? » révélait que chaque kilo de vêtement produit génère 23 kilos de gaz à effet de serre, ce qui place la mode parmi les industries les plus polluantes du monde. Ayant ainsi pris conscience de l’impact environnemental de ma consommation de vêtements, j’ai amorcé à ce moment une réflexion sur mon rapport à la mode.

J’aime tout ce qui a trait à la mode; j’aime les tissus, j’aime les textures, j’aime l’expression artistique derrière la couture ou le stylisme. J’aime la mise en scène des corps, j’aime les jeux de couleurs, j’aime la liberté de pouvoir habiller mes humeurs et qu’un simple bout de tissu puisse refléter mes états d’âme.

Toutefois, ces mêmes vêtements ne reflètent pas seulement mon désir d’expression créative. Ils reflètent aussi mes choix comme consommatrice et ma participation à un problème environnemental qu’on ne peut plus nier. Mes choix révèlent aussi toutes mes incohérences et les paradoxes de mes idéaux.

Mon point faible: la fast fashion. Même conscientisée, j’avoue que j’achète encore dans ces magasins. Je veux toutefois changer mes comportements d’achat et pour pallier à mes incohérences, j’ai lu énormément sur le sujet et j’ai établi des règles pour réduire mes achats impulsifs.