Montres et couches pour bébés: l’économie circulaire impacte de nouveaux domaines

Publié par Eva Hirschi le 04/05/2020.

L’alimentaire et l’habillement ne sont pas le seul cheval de bataille de l’économie circulaire, dont les valeurs se diffusent également dans des branches comme l’horlogerie ou les crèches. En témoignent les start-up sélectionnées pour le programme suisse d’incubation en économie circulaire.

«L’horlogerie, secteur pourtant très important et reconnu en Suisse, manque d’exigences écologiques strictes dans sa chaîne de valeur», estime Nicolas Freudiger, un jeune entrepreneur genevois. Un rapport de WWF Suisse montre que, dans le secteur de l’horlogerie et de la joaillerie, l’approvisionnement en matières premières coûteuses comme l’or est au contraire à l’origine de graves nuisances environnementales, parmi lesquelles la pollution de l’air et de l’eau, la dégradation des sols et la déforestation.

«En plus, on a constaté que le segment des montres de luxe abordables est devenu très consumériste. Au lieu de faire réparer sa montre, on s’en achète une nouvelle. C’est pour ça qu’on veut redonner de la circularité à ce segment et créer un nouveau produit qui fera évoluer cette industrie», poursuit Nicolas Freudiger.